HISTORIQUE

ed601d7334a460420a8e5165e402601a

En 1995, un Conseil Municipal a été élu dans lequel deux listes se partageaient les Conseillers à égalité. Jean-Marc Huyghe, bien connu pour ses qualités humaines a été choisi comme Maire. Il a décidé de proposer des Adjoints à égalité dans les deux listes. J’étais nommé Adjoint aux bâtiments.

Le grand projet de cette mandature a été l’aménagement du quartier dit de l’Arquebuse entre les promenades et la rue des Baulnes. Ce projet, dont j’avais la responsabilité, a été étudié en relation avec les services de l’urbanisme de Marne La Vallée. Il comportait la construction d’un groupe scolaire. Sa définition était très avancée lorsqu’une opposition  a déclenché une consultation des habitants. 30 % des inscrits sont venus voter et sur ces 30%, il y a eu 55 % de votes contre le projet ce qui veut dire que moins de 17 % seulement des Créçois n’étaient pas favorables au projet.

Tous les Adjoints, sauf un, ont proposé au Maire de continuer le projet sous une forme un peu allégée. Cependant, le Maire et l’Adjoint aux finances, apparemment très influencés par le Vice-Président du Conseil Général (un certain Michel Houel) qui s’opposait au projet, ont pris la décision de l’abandonner tout en conservant le groupe scolaire.

Devant l’abandon de ce projet qui aurait fait entrer notre Commune dans le 21° siècle, je donnais ma démission du Conseil Municipal et décidais de créer une association de réflexions et de propositions : « REUSSIR CRECY – Des idées pour agir ». L’action de cette association a été d’étudier et de rédiger des rapports et de présenter des conférences publiques sur les sujets concernant la Commune. Un des objectifs était également de susciter des candidatures pour un futur Conseil Municipal plus dynamique.

Ce dernier objectif a été abandonné lorsque le Vice-Président du Conseil Général, Michel Houel, est venu s’installer à Crécy avec l’ambition de devenir Maire puis Sénateur. Il a été élu en 2001.

Personnellement, je mettais l’association REUSSIR CRECY en sommeil et me consacrais aux nouvelles associations que j’avais créées : L’Outil en Main (devenu depuis l’Eveil Par l’Outil), le CLAP, Les Ateliers du Grand Morin (avec Thérèse Lyon). J’en profite pour remercier vivement Michel Houel de l’aide qu’il nous a apportée dans le développement de ces associations.

Michel LYON (Président)