LA PLACE DU MARCHE, UN SERPENT DE MER

20151210-Crécy Bourg (3)

La Place du Marché à Crécy la Chapelle pose un problème depuis toujours, tout au moins depuis l’avènement de la VOITURE Reine.
Non pas parce que les façades se dégradent petit à petit, réduisant l’attrait de notre village mais parce que il n’y a jamais assez de places de parking.


A l’occasion du projet du Parcours des Places, une polémique s’est lancée avec proposition de deux contre-projets. Une esquisse présentée par les Brionautes, qui coupe carrément la circulation sur la rue du Marché, qui est une route départementale constituant un des accès privilégiés à Voulangis, la D20 (bizarre). Un projet plus réaliste mais qui est basé sur un stationnement en épi à 45° qui est la plus mauvaise option et qui n’est utilisée nulle part sauf pour les poids lourds. De plus, ce dernier projet perturbe également la circulation sur la D20 et coupe la perspective depuis l’arrivée sur la place par les épis du côté des commerces.

Effectivement le parcours des Places réduit la capacité de stationnement sur la place de 60 à 30. Mais il restaure l’aspect attractif dès l’arrivée.
Alors, il faut faire quelques remarques.

Le stationnement, en journée, est presque impossible sur la place alors que, la nuit, de nombreux emplacements sont libres. De plus, il semblerait qu’il n’y aurait que très peu de rotation des véhicules dans la journée (voir notre note sur les parkings et notre proposition d’enquête). On en déduira que la majorité des emplacements est utilisée par le personnel des entreprises de la commune : banques, agences, commerces.

On nous dit que les gens ne veulent pas marcher et exigent de pouvoir stationner près de leur destination. On a même vu, il y a quelques années une dame habitant rue Dam’ Gilles, venir avec sa voiture devant la teinturerie (qui était à l’emplacement de la pizza) pour récupérer des vêtements puis déplacer sa voiture devant le marchand de journaux pour acheter un livre. A l’époque le stationnement était moins difficile que maintenant. Alors, comment se fait-il que, le Jeudi matin, il y ait tant de monde au Marché alors qu’il n’y a plus aucune place de parking ?

Ce qui attire les clients chez les commerçants, ce n’est pas la possibilité de stationner mais la qualité des commerces : décor, amabilité, proposition … et l’harmonie de l’environnement. Les clients de Val d’Europe font souvent plus de pas, de leur voiture à une boutique que les clients de Crécy. Alors, si les commerçants poursuivent leurs efforts pour attirer et recevoir les clients et si la municipalité réalise l’amélioration du cadre urbain, même s’ils doivent marcher « un peu », les quelques visiteurs qui voudront bien se détacher temporairement de Disney ou de Village Nature pourront être attirés par le centre bourg de Crécy.

La conclusion que j’en tire personnellement est donc que ce projet de Parcours des Places étudié par une équipe d’Architectes Urbanistes qui a cherché à, développer l’harmonie du Bourg, s’il n’est pas parfait, apportera à notre village l’attrait indispensable à son développement. Mais peut-être préférons nous qu’il continue à dormir et nous laisse tranquilles.

 

Laisser un commentaire